Sous le Haut Patronage et en présence de Mariam Sankara Epouse du Président Th. Sankara et des compagnons fidèles de la révolution du 4 août 1983

CONVENTION POUR LE RENOUVEAU SANKARISTE

Les 16 et 17 mai 2015 AU PALAIS DES SPORTS DE OUAGA 2000

Pour une Alliance politique et citoyenne autour du renouveau sankariste

Conquérir le pouvoir par les urnes pour la reconstruction, le développement et le mieux être des Burkinabé

CONTEXTE

2014 aura été l’année ultime de la résistance nationale contre un régime qui depuis 27 ans régnait par la terreur, l’injustice et la prédation. Le peuple Burkinabé uni, debout et révolté les 30 et 31octobre a mis fin au pouvoir de Blaise Compaoré l’obligeant à la fuite. En cela le peuple a réaffirmé son attachement à la démocratie, à ses valeurs fondatrices qui sont l’intégrité, le patriotisme et son aspiration profonde à un changement social véritable et au respect des valeurs éthiques.

Notre peuple héroïque dans un élan de concorde nationale historique et révolutionnaire s’est doté de manière consensuelle d’une charte de transition qui devrait poser des bases nouvelles ou au moins en tracer les sillons d’un Burkina nouveau.

Cette transition, qui est en cours, doit permettre l’essor d’une force politique cohérente et unie afin de mener a bien les idéaux pour lesquelles nos martyrs et héros son tombés les 30 et 31 octobre 2014, le 15 octobre 1987 et le 13 Décembre 1998. Elle doit nous permettre d’ouvrir également la voie à un regain de dynamisme dans les différents partis. Et ce, dans la perspective des échéances électorales prochaines qui consacreront la reprise d’une vie constitutionnelle normale.

Dans le contexte actuel, et de toute évidence sans l’inspiration de l’idéal sankariste, l’insurrection des 30 et 31 octobre sera détournée de son objectif premier. Seul un projet sankariste est à même d’apporter un vrai changement à notre pays.
Nous sankaristes, nous nous battrons pour dépasser nos différences afin de faire valoir le message que nous a légué Thomas Sankara.

L’essentiel pour nous, sankaristes, est de créer les conditions d’un véritable changement en étant unis et en proposant au peuple un projet politique et une équipe capable de le mettre en œuvre.

Ce projet devra s’inspirer du DOP (Discours d’Orientation Politique), pierre angulaire du projet de société de la révolution du 4 Août 1983.

S’unir pour bâtir un meilleur vivre-ensemble au Faso, tel est le triple défi que doivent relever les sankaristes : Rassemblement – Renouveau sankariste – Reconstruction et développement.

Le sankarisme politique et le sankarisme citoyen sont de véritables forces devant incarner ce renouveau.

1- Par « Sankarisme politique », il faut entendre les partis politiques qui se réclament ou prônent l’idéal de Thomas Sankara et fondent leur programme politique sur les acquis de la Révolution Démocratique et Populaire(RDP) du 4 Août 1983. Au nombre de ces partis politiques sankaristes, on peut citer : l’UNIR/PS, le FFS, le PNUD, l’URD/MS, la Convergence de l’espoir, le CNR/MS, le PRIT Lanaya, l’ADR….
A ce niveau, des tentatives de rassemblement existent mais ont abouti le plus souvent à des échecs. Des succès existent néanmoins avec la récente création du Front Progressiste Sankariste (FPS) et celle de l’UREFA.

2- Le «Sankarisme Citoyen», dans lequel peuvent être rassemblées des personnes ou groupes de personnes qui revendiquent la vision, les valeurs et les idéaux de Thomas Sankara en dehors des partis politiques.

Dans cette catégorie de sankaristes, on peut classer des citoyens, journalistes, artistes, des leaders d’opinion, des organisations de la société civile. Parmi les OSC sankaristes, peuvent être cités en exemples, des mouvements citoyens tels que le Balai Citoyen, le Mouvement Kamb-Si-Yiangda, la Ligue des Jeunes, la fondation Thomas Sankara, la Génération Thomas Sankara et on en oublie certainement d’autres.

Enfin, de nombreuses associations sankaristes basées à l’étranger et animées par des burkinabé et des non burkinabé.

Au vu de la multitude et de la diversité des forces d’inspiration sankariste, il est évident que leur union constitue une force politique incontournable pour une véritable alternance alternative.

Nous devons saisir l’opportunité de la transition en cours pour nous rassembler autour de l’idéal sankariste.

Aucune raison ne peut justifier nos divergences qui nous affaiblissent et nous relèguent au rang de simples utopistes et nostalgiques d’une révolution passée .

Après plus d’un quart de siècle de parcours sankariste dans l’adversité du régime Compaoré, certains flanchèrent mais beaucoup ont résisté aux nombreuses tentations et intimidations de toutes sortes, visant à effacer de la mémoire collective, l’image de notre héros national Thomas Sankara. Ce régime a oublié qu’on peut tuer un homme mais jamais, on ne peut tuer ses idées. Et ces idéaux-là, nous, sankaristes de tout bord et de partout, devons pouvoir faire renaître l’espoir assassiné le 15 Octobre 1987.

Aujourd’hui, la chute et la fuite de Blaise Compaore présage qu’enfin justice sera faite. Mais pour nous sankaristes, la meilleure façon de rendre hommage, justice et éternité à notre héros national, c’est de poursuivre coûte que coûte et vaille que vaille son combat pour l’avènement d’un Burkina nouveau par la restauration de l’intégrité et de la dignité burkinabé.

Dans la perspective d’un renouveau sankariste et d’une renaissance nationale, rien ne peut empêcher le sankarisme de prendre son envol vers la victoire en 2015.

Il nous reste peu de temps. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Nous avons la mission de mettre rapidement en place notre plateforme commune.

Et c’est dans cette optique qu’à initiative de Mariam Sankara, épouse de notre héros national, des compagnons fidèles et à la demande de la jeunesse intègre du Faso qui se réclame l’héritière de Thomas Sankara, qu’est organisée la présente «CONVENTION du Renouveau Sankariste ».

OBJECTIFS

La Convention du Renouveau Sankariste est née de la volonté de rassembler les sankaristes de tout bord pour revisiter, mettre à jour et réactualiser la vision, les valeurs et les idéaux de la Révolution Démocratique et Populaire en vue de gagner les prochaines élections et mettre en œuvre le projet de société sankariste. Un renouveau sankariste qui puisse répondre aux enjeux de reconstruction et du développement du Burkina Faso en libérant les énergies. Le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, est la seule manière d’assurer un développement réel du Burkina Faso.

RESULTATS ATTENDUS

La vocation première de la Convention est donc de donner la parole aux sankaristes de tout bord et de partout puis de les rassembler autour d’un projet unique de société d’inspiration sankariste, véritable alternative pour le Burkina faso. Ces retrouvailles entre sankaristes de divers horizons doivent, en effet, permettre de déboucher sur un programme politique pour les élections prochaines prévues pour octobre 2015.

De façon concrète, 5 résultats sont attendus :

– 1 un vaste rassemblement des Sankaristes-Unis pour le Renouveau (S.U.R) est né et organisé,
– 2 un Renouveau sankariste est impulsé et le projet de société sankariste est adopté,
– 3. Une Candidature unique des sankaristes pour l’élection présidentielle est désignée,
– 4 Une liste commune des sankaristes aux élections législatives et municipales est établie,
– 5 un agenda du processus du renouveau sankariste doit être élaboré.

A cet effet des commissions seront créées et organisées autour des thèmes suivants :

– a Commission programme politique
– b Commission campagne électorale
– c Commission communication
– d Commission mobilisation des ressources
– e Commission de suivi

PARTICIPANTS

Pendant 2 jours, partis politiques, citoyens, leaders d’opinion, personnalités, artistes, journalistes, mouvements citoyens ou associatifs, organisations de la société civile … épousant l’idéal sankariste représentant des millions d’autres personnes et des centaines d’organisations qui revendiquent Thomas Sankara comme patrimoine politique national (voire mondial), viendront se rencontrer, échanger, sceller une alliance nouvelle, mais aussi prendre des engagements pour ensemble « oser réinventer le Faso ».

Les forces vives issues du sankarisme politique et citoyen basées dans les 13 régions Burkina et à l’étranger se réuniront pour la première fois à la Maison du peuple de Ouagadougou.

Un comité d’organisation comprenant toutes les sensibilités et mobilisant toutes les ressources humaines permettant la réussite de cette convention qui sera le point de départ de notre marche vers la victoire en octobre 2015 doit être mis en place.

Ce site vous invite à faire des suggestions et contributions afin d’améliorer ce projet de textes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze − douze =