Ce discours prononcé le 14 mai 1983, est un pas de plus dans le combat politique que se livre, les deux clans qui se partagent le pouvoir. Thomas Sankara y affirme sa volonté d’une orientation anti-impérialiste s’appuyant sur le peuple et la jeunesse en particulier à qui s’adresse ce discours, tandis que s’organise en face un clan dit de droite autour de Fidel Guebré et Somé Yorian qui seront assassinés quelques jours après le 4 aout 1983. Jean Baptiste Ouedraogo avait été choisi président alors que l’affrontement couvait entre ses deux camps, mais ne semblait pas
alors vouloir choisir.

Il ébauche aussi un peu le programme qui sera appliqué pendant la révolution, construction d’infrastructures pour le peuple, théatres populaires, écoles, dispensaires, barrages en faisant appel à la mobilisation.

Il informe aussi qu’il revient avec de l’aide en provenance de la Corée du Nord et de la Libye. Il en profite pour dire qu’il n’y a pas de raison de la refuser. Mais en même il ébauche, une politique étrangère. L’aide est toujours souvent non désintéressées mais il appartient au peuple de ne pas se laisser enfermer dans des conditionnalités.

Mais 3 jours après ce discours, Thomas Sankara était écarté du poste de premier ministre et arrêté. Blaise Compaoré va réussir à rejoindre les commandes de Po et entrer en résistance.. Ce discours y est sans doute pour quelque chose, de même que l’arrivée à Ouagadougou de Guy Penne, le conseiller Afrique de Mitterrand à l’Elysée. Des manifestations de jeunes sont organisées en faveur pour demander la libération de Thomas Sankara. Mais l’affrontement entre les deux camps est inévitables. Le 4 aout 1983 la gauche révolutionnaire, une alliance entre les militaires et des organisations clandestines, le PAI et l’ULCR, emportera la victoire et déclenchera le début de la révolution. Les commandos de PO diriger par Blaise Compaoré montent sr Ouagadougou et y retrouvent des civiles en armes, tandis que Thomas Sankara tente de négocier avec Jean Baptiste OUedraogo sa remise du pouvoir.

Bruno Jaffré


Ecouter le discours

APPUYER SUR LA FLECHE VERTE POUR ECOUTER LE DISCOURS

Partager
Article précédentémission télé
Article suivantZalem en concert

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × un =