Présentation de la chanson Masquerade

– Masquerade (1989) : C’est une chanson qui a été dédiée a la mémoire de Thomas Sankara, qui dénonce l’insouciance des dirigeants Africains actuels en opposition a l’idéal que défendait Sankara. Elle reprend sous forme de « chœurs » la célèbre phrase de Martin Luther King « we shall overcome » et annonce l’inéluctabilité du réveil des peuples africains a travers l’engagement de sa jeunesse.


ECOUTER LA CHANSON MASQUERADE

 


Paroles de la chanson Masquerade

Masquerade in my land, let me people grow up
Let my people go,
Grow up to overcome
Grow up to overcome
I see these leaders fussing and fighting one another
Million miles from my reality, watch them!
Berlin 84, they don’t care, them just don’t care
Majestic baldheads will fall down
We shall overcome.
Scattered forces, we are all strangers
Strangers im my home sweet land,
Speechless people have so much to say
So don’t worry your day will come
And we shall overcome,
We shall overcome!
We must be free, forever and ever
We must be free, forever and ever!

« Song dedicated to the living memory of Thomas Sankara »

*(Traduction approximative)*

Masquerade sur notre terre d’Afrique,
Liberté pour mon peuple
Voyez ces leaders, s’entre déchirant entre eux, a des milliers de kilomètres
de ma réalité…
Ces leaders se battant pour leurs propres intérêts ….
Masquerade sur le sol d’Afrique
Berlin 84, ils s’en balancent
Mais nous y parviendront
Ces « vaux-rien » vont tomber
Forces éparpillées, nous sommes étrangers
étrangers sur notre propre terre
Pourtant les « sans voix » ont tellement de choses a dire
Donc ne vous inquiétez pas, leur jour viendra
Nous y parviendront …. Et nous nous en sortirons
L’Afrique sera libérée
Nous devons nous libérer,
Nous devons être libres, pour toujours

« Chanson dédiée a la mémoire de Thomas Sankara »

Présentation du groupe Fitt-Band

Le groupe Fitt-Band a été crée en 1985 à Montpellier ( à la cité universitaire Triolet) par un groupe d’ étudiants sénégalais basés dans cette ville (Amadou Ba a la batterie , Ameth LO a la guitare basse, Paul Vieyra et Badou Diop aux chants et a la guitare rythmique) . Le groupe s’est renforcé par la suite avec l’arrivée d’autres musiciens de divers horizons (et le départ de quelques membres fondateurs). A partir de 1990, sous le leadership de Badou Diop ( aux chants, guitare et Percussions ) le groupe a été propulsé a des niveaux plus élevés avec la production de 3 nouveaux albums entre 90 et 98 occupant ainsi une place centrale sur la scene REGGAE montpelierraine et francaise.
Pour info contacter [email protected]

Autre chanson du groupe, Maaro (1988) : est un hommage a d’illustres figures Panafricanistes qui parfois ont donne de leur vie pour la libération des peuples Africains (Steve Biko, Thomas Sankara, Garang Kouyaté, Ruben Um Nyobe, Cheikh Anta Diop, Kwame Nkrumah etc.…). Le texte chanté en wolof est une forme de présentation de «condoléances » a l’Afrique mère pour la disparition de ces personnages.


Ecouter la musique

 

SHARE
Article précédentThomas Sankara, message d’outre tombe. Interview du 4 octobre 1987
Article suivant« Le panafricanisme : histoire, mythes et projets politiques » de Philippe Ouedraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

17 + 2 =