PÉTITION POUR LA LEVÉE DU SECRET DÉFENSE ET L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE DU PARLEMENT FRANÇAIS SUR LES CONDITIONS DE L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT THOMAS SANKARA ET DE SES COMPAGNONS


Une trentaine de députés du CNT (Conseil National de la Transition du Burkina Faso) avaient envoyé en mai 2015, un courrier aux présidents de l’Assemblée nationale française et des différents groupes parlementaires français, « au nom de la coopération entre les peuples » et en particulier de la France et du Burkina, pour les « saisir aux fins d’une demande d’enquête parlementaire [ndlr – française] sur le cadre de l’assassinat de Thomas Sankara ». Un premier courrier allant dans le même sens et envoyé le 26 avril 2011 par les députés du groupe parlementaire burkinabè « Alternance – Démocratie et Justice » de l’Assemblée nationale du Burkina Faso était resté sans réponse.

Par deux fois les députés du Front de Gauche et des Verts ont officiellement déposé à l’Assemblée nationale française une proposition de résolution « tendant à la création d’une commission d’enquête relative à la recherche de la vérité dans l’assassinat de Thomas Sankara » : une première fois le 10 juin 2011 (enregistré sous le N°3527 dans la législature précédente) et une seconde fois le 5 octobre 2012 sous le N°248 de l’actuelle législature.

Le 7 juillet 2015, M. Bartolone, président de l’Assemblée nationale opposait son refus à cette demande, affirmant que l’enquête ouverte au Burkina lui paraissait « l’instrument juridique le plus approprié ». Or le juge burkinabè, chargé de l’enquête, a lancé en octobre 2016, une commission rogatoire en direction de la France, rendant caduques les arguments de M. Bartolone et demandant la levée du secret Défense.

De nombreuses initiatives dans le monde sont organisées dans le cadre de la campagne « Justice pour Sankara – Justice pour l’Afrique » : des réunions publiques et manifestations, des conférences de presse et une première pétition qui a déjà rassemblé plus de 14.000 signatures. Ces initiatives demandent justice mais aussi l’ouverture des archives (y compris classées « secret défense », comme l’a demandé le juge burkinabè chargé de l’enquête en octobre 2016) dans les pays susceptibles d’être impliquées dans cet assassinat, dont la France.

La gestion idoine de cette affaire, très symbolique de par la popularité de Thomas Sankara et de par  les actions parfois controversées, voire décriées, de certaines sphères françaises, serait un premier pas pour rompre avec la Françafrique, pour rompre avec ses actions déstabilisatrices et pour reconstruire des relations plus sereines et plus constructives avec le continent africain. Et en particulier avec sa jeunesse, laquelle se revendique largement des idéaux de Thomas Sankara.

Il est grand temps que la France joue enfin son rôle dans cette recherche de vérité.

C’est pourquoi nous soutenons les demandes d’enquête parlementaire et de levée du secret défense.

Réseau International « Justice pour Sankara justice pour l’Afrique »

Dossier de presse accessible via http://thomassankara.net/dossier-realise-dans-le-cadre-de-la-demande-denquete-parlementaire-sur-lassassinat-de-thomas-sankara-mai-2015/

Autres éléments à consulter :

  • la lettre du député français CHASSAIGNE au président de l’Assemblée Nationale (5/6/2015) ==> http://minilien.fr/a0q097

PÉTITION POUR LA LEVEE DU SECRET DEFENSE ET L'OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE DU PARLEMENT FRANÇAIS SUR LES CONDITIONS DE L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT THOMAS SANKARA ET DE SES COMPAGNONS

[signature]

5,790 signatures

Partager avec vos amis:

   


La liste des signatures
5,790Ouattara Serge MichelBurkina FasoFév 22, 2017
5,789Fodie KabaFranceFév 22, 2017
5,788Étienne BraudFranceFév 22, 2017
5,787Issouf Kondombo Burkina FasoFév 21, 2017
5,786Daouda NanaBurkina FasoFév 21, 2017
5,785Ihidé BassirouNigerFév 20, 2017
5,784Annassara Dan YélouNigerFév 19, 2017
5,783Didier ClaeysenFranceFév 19, 2017
5,782ARGELIA ESTHER GARCÍA TRUJILLOEspañaFév 19, 2017
5,781Karim ZANGOBurkina FasoFév 19, 2017
5,780Bally Thierry NebieCôte d'IvoireFév 18, 2017
5,779Abdoulaye GADIOSenegalFév 18, 2017
5,778Wendyaoda KIEMA Burkina Faso Fév 17, 2017
5,777karabo morobiSouth AfricaFév 17, 2017
5,776DAH SYSenegalFév 15, 2017
5,775ousmane barrySENEGALFév 15, 2017
5,774amadou Kourouma Côte d'IvoireFév 15, 2017
5,773Yves et Janine RABATFranceFév 15, 2017
5,772Olivier iyock amosCameroonFév 15, 2017
5,771constantin Brice Da-silveira RockNigerFév 14, 2017
5,770Flore morinFranceFév 14, 2017
5,769Saloum Elhadji KOLLONigerFév 13, 2017
5,768manasse congoburkina FasoFév 13, 2017
5,767Fabii Cacciari Fév 13, 2017
5,766paule latorreFranceFév 13, 2017
5,765Awolu IbrahimNigeriaFév 13, 2017
5,764chantal PonsotFranceFév 12, 2017
5,763ali belloNigerFév 12, 2017
5,762Moussa KeitaMaliFév 12, 2017
5,761Véronique HétierFranceFév 12, 2017
5,760kebere abdoulayeburkina fasoFév 12, 2017
5,759Manuela DE CARVASALFranceFév 12, 2017
5,758Kadré OuédraogoBurkina FasoFév 11, 2017
5,757Oumar BarryGuineaFév 10, 2017
5,756Deni Abdou DaoudaNigerFév 10, 2017
5,755quentin dardoiseFranceFév 10, 2017
5,754Abdoul gaphar RaboBurkina fasoFév 10, 2017
5,753Kassoum SanouBurkina FasoFév 09, 2017
5,752Alassane TARAMUSAFév 09, 2017
5,751Clément SawadogoBurkina FasoFév 09, 2017
5,750JONAS SAWADOGOBurkina FasoFév 09, 2017
5,749Faysal BassoleBurkina FasoFév 08, 2017
5,748Ismaël KAPIEKOBurkina FasoFév 08, 2017
5,747Aziz BOUDABURKINA FASOFév 07, 2017
5,746Moussa DiopSenegalFév 07, 2017
5,745Abdoul. Fataho NaponGhanaFév 06, 2017
5,744JEHAN SHARIFIFranceFév 06, 2017
5,743Luc PetitdemangeFranceFév 06, 2017
5,742Sanoussi Salifou NiverFév 05, 2017
5,741Delphine LavaillotteFév 05, 2017
X