PÉTITION POUR LA LEVÉE DU SECRET DÉFENSE ET L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE DU PARLEMENT FRANÇAIS SUR LES CONDITIONS DE L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT THOMAS SANKARA ET DE SES COMPAGNONS


Une trentaine de députés du CNT (Conseil National de la Transition du Burkina Faso) avaient envoyé en mai 2015, un courrier aux présidents de l’Assemblée nationale française et des différents groupes parlementaires français, « au nom de la coopération entre les peuples » et en particulier de la France et du Burkina, pour les « saisir aux fins d’une demande d’enquête parlementaire [ndlr – française] sur le cadre de l’assassinat de Thomas Sankara ». Un premier courrier allant dans le même sens et envoyé le 26 avril 2011 par les députés du groupe parlementaire burkinabè “Alternance – Démocratie et Justice” de l’Assemblée nationale du Burkina Faso était resté sans réponse.Par deux fois les députés du Front de Gauche et des Verts ont officiellement déposé à l’Assemblée nationale française une proposition de résolution « tendant à la création d’une commission d’enquête relative à la recherche de la vérité dans l’assassinat de Thomas Sankara » : une première fois le 10 juin 2011 (enregistré sous le N°3527 dans la législature précédente) et une seconde fois le 5 octobre 2012 sous le N°248 de l’actuelle législature.Le 7 juillet 2015, M. Bartolone, président de l’Assemblée nationale opposait son refus à cette demande, affirmant que l’enquête ouverte au Burkina lui paraissait « l’instrument juridique le plus approprié ». Or le juge burkinabè, chargé de l’enquête, a lancé en octobre 2016, une commission rogatoire en direction de la France, rendant caduques les arguments de M. Bartolone et demandant la levée du secret Défense.De nombreuses initiatives dans le monde sont organisées dans le cadre de la campagne « Justice pour Sankara – Justice pour l’Afrique » : des réunions publiques et manifestations, des conférences de presse et une première pétition qui a déjà rassemblé plus de 14.000 signatures. Ces initiatives demandent justice mais aussi l’ouverture des archives (y compris classées « secret défense », comme l’a demandé le juge burkinabè chargé de l’enquête en octobre 2016) dans les pays susceptibles d’être impliquées dans cet assassinat, dont la France.La gestion idoine de cette affaire, très symbolique de par la popularité de Thomas Sankara et de par  les actions parfois controversées, voire décriées, de certaines sphères françaises, serait un premier pas pour rompre avec la Françafrique, pour rompre avec ses actions déstabilisatrices et pour reconstruire des relations plus sereines et plus constructives avec le continent africain. Et en particulier avec sa jeunesse, laquelle se revendique largement des idéaux de Thomas Sankara.Il est grand temps que la France joue enfin son rôle dans cette recherche de vérité.C’est pourquoi nous soutenons les demandes d’enquête parlementaire et de levée du secret défense.

Réseau International “Justice pour Sankara justice pour l’Afrique”

Dossier de presse accessible via http://thomassankara.net/dossier-realise-dans-le-cadre-de-la-demande-denquete-parlementaire-sur-lassassinat-de-thomas-sankara-mai-2015/Autres éléments à consulter :
  • la lettre du député français CHASSAIGNE au président de l’Assemblée Nationale (5/6/2015) ==> http://minilien.fr/a0q097

PÉTITION POUR LA LEVEE DU SECRET DEFENSE ET L'OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE DU PARLEMENT FRANÇAIS SUR LES CONDITIONS DE L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT THOMAS SANKARA ET DE SES COMPAGNONS

[signature]

6,131 signatures

Partager avec vos amis:

   


La liste des signatures
6,131Mahamadou MoumouniNigerJun 23, 2017
6,130Sidy DiakiteMaliJun 23, 2017
6,129Jean Claude NDEREYIMANABurundiJun 23, 2017
6,128Charles OuedraogoBurkina FasoJun 22, 2017
6,127LAURIE HUCAULTFranceJun 22, 2017
6,126Yannick TatchumCameroonJun 22, 2017
6,125omar ZongoBurkina FasoJun 22, 2017
6,124Bakary OuattaraMaliJun 21, 2017
6,123Abdramane SANGAREMaliJun 21, 2017
6,122Madi SebgoBurkina FasoJun 21, 2017
6,121Aloys SontsaCameroonJun 20, 2017
6,120Bougnan NoanBurkina FasoJun 20, 2017
6,119Vincent TraoréMaliJun 20, 2017
6,118Mamadou Nanhoua SoroCôte d'IvoireJun 20, 2017
6,117michel kpodanhouebeninJun 19, 2017
6,116Siaka SyllaMaliJun 19, 2017
6,115Adama Traoré SoulamaBurkina FasoJun 18, 2017
6,114Jean-Noël DaunayFranceJun 18, 2017
6,113Lanciné KeitaMaliJun 18, 2017
6,112Guelle abdoDjiboutiJun 17, 2017
6,111Sekou Ahmed tidiane DoumbiaSenegalJun 16, 2017
6,110Ibrahim SanogoFranceJun 16, 2017
6,109Pierre Roland YeronneCôté d'ivoireJun 16, 2017
6,108abdoulayeu kirakoyaBurkina FasoJun 14, 2017
6,107Tidiane ThiamSenegalJun 04, 2017
6,106kouakou kangaCôte d'IvoireJun 03, 2017
6,105SILVANO ORLANDIItaliaJun 03, 2017
6,104Anselme AhouanmenouBeninJun 02, 2017
6,103Coralie TacheFranceJun 01, 2017
6,102Bimo De MontaigneFranceJun 01, 2017
6,101Franck BalourdetFranceJun 01, 2017
6,100Francis ArmengaudFranceJun 01, 2017
6,099Amadou DIARRAMaliMai 31, 2017
6,098seydou hado mohamed bachir nigerMai 30, 2017
6,097Hubert Aime ZagreBurkina FasoMai 30, 2017
6,096AMADOU SAGNASenegalMai 30, 2017
6,095Achti AygunBelgiumMai 29, 2017
6,094Cody Ethomano MBotswanaMai 29, 2017
6,093bane issoufBurkinaMai 29, 2017
6,092Cheikh Saidou GueyeSenegalMai 28, 2017
6,091Alassane DabréBurkina FasoMai 28, 2017
6,090Aboubacar AbdoulraoufNigerMai 28, 2017
6,089Mamadou Ardo DialloGuineaMai 27, 2017
6,088Ousmane YalcouyéMaliMai 27, 2017
6,087Evariste TAMABeninMai 26, 2017
6,086monsoudi abiolatogoMai 22, 2017
6,085Ali Ousmane HadiBurkina FasoMai 22, 2017
6,084Marcel KoamaBurkina fasoMai 22, 2017
6,083Sejro MegnigbetoCôte d'IvoireMai 21, 2017
6,082Coulibaly Dramane omaguignanCôté d'IvoireMai 21, 2017
X