Cette vidéo a été mise en ligne sur youtube en septembre 2013. Le reportage a été réalisé par Leyla Assaf-Tengroth et Ragnar Hedlung

On y trouvera un interview en français de Thomas Sankara (sous-titrée en suédois) et de nombreux extraits de reportage.

Thomas Sankara apparait sous ses meilleurs jours, en pleine forme, blaguant et très souriant, ce qui est loin d’être le cas dans toutes les interviews. Puis il prend son air grave devant le sérieux des thèmes abordés.

Il développe ses thèses habituels. Sur la démocratie, il répond « je crois au peuple »… Les fonctionnaires sont des privilégiés alors que l’écrasante majorité de la population ne touche pas de salaires mensuels. Nous ne devons pas vivre au-dessus de nos moyens, et donne en exemple la diminution importantes du niveau de vie, des responsables politiques, et plus généralement du train de vie de l’Etat. Il faut cherche à produire chez soi pour diminuer le cout des importations. Il faut améliorer la quantité et la qualité de l’alimentation. Il s’en prend au FMI qui pose toujours des conditions supplémentaires et qui a finalement réussi dans aucun pays. Les mauvais côté de l’aide alimentaire qui produit la dépendance. Mieux vaut nous donner du matériel pour développer la production que nous donner la nourriture. La diversité des ONG mais pas mal d’entre elles qui sont inefficaces, l’organisation qui a été mise en place pour améliorer leur efficacité, et le choix des lieux où ils doivent agir..

L’interview est entrecoupée de nombreuses images de Thomas Sankara, mais aussi de la révolution, des images des réalisations, du sports de masse…



—-

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

un + 3 =