Chronique:

Le titre Sankara de JP Manova est sorti sur l’album 19h07 en 2015. Un album varié entre beats d’hier et d’aujourd’hui, album de rap qui prendra facilement place aux côtés de ceux d’Assassin, Kabal ou Kurtis Blow pour les parties instrumentales.
Les mixtes sont old school, dansants et ouverts au groove. D’ailleurs vous ne me voyez pas là mais je danse sur mon siège. Si vous vous ennuyez pendant les chansons de « rap » qui tournent à la radio, alors jeter une oreille au son So Funky de Jp Manova.

Jp Manova ne crache pas son venin dans le micro, le vécu de l’artiste ressort et on est bien loin du rap de cour de récré. Les thèmes abordés sont variés et on comprend un peu mieux comment Jp Manova peut faire sereinement un titre intitulé Sankara.
Sur un flow tranquille la chanson « Sankara » fait quelques références à la Françafrique. Une chanson entrecoupée  d’enregistrements du discours de Thomas Sankara à l’Onu. Un RAP intelligent, pensé et pas juste couché sur une feuille de papier un jour de stress. Une chanson sans haine, ni violence, juste une invitation à se renseigner sur papa Thomas Sankara.

Le clip

L’artiste

« Producteur, compositeur ou ingénieur du son, l’ombre de JP MANOVA aka. « DJEEP » hante les coulisses du rap français depuis plus de quinze ans. Entouré de mystère, son parcours est semé d’apparitions furtives (Rocé), de featuring remarqués (Flynt, Deen Burbigo), et d’amitiés durables (MC Solaar).
Sans se soucier des modes, des uns ou des autres, JP MANOVA franchit aujourd’hui le pas avec un premier album intitulé « 19h07 »

Résultat de recherche d'images pour "jp manova concert photo"

Interview

Pourquoi avoir décidé d’écrire sur Sankara ?

C’est un texte que j’avais déjà écrit depuis plusieurs années. Aux alentours de 2009 je crois. J’étais depuis longtemps déjà autant intrigué par le personnage que par le fait que si peu de personnes le connaissent. C’est Claude MC Solaar qui me l’avait fait découvrir au cours d’une de nos discussions. J’ai commencé par m’intéressé à ses discours à son œuvre à ce moment-là. Ce morceau est pour moi une poésie, un hommage, un salut à un homme qui m’a marqué de par son intelligence  et son courage.

Il est la preuve à lui tout seul qu’un autre destin aurait été possible pour les pays africains y compris ceux qui ne sont pas producteur de pétrole. Il aurait pu répandre une vision progressiste et une volonté d’autonmie qui aurait changé les rapports entre l’occident et la politique africaine qui, dans encore beaucoup d’état n’est qu’une vaste supercherie antidémocratique validée par l’Europe.

Pour revenir au morceau, je le vois d’avantage comme une humble proposition à faire à qui le souhaite la rencontre d’un personnage marquant. D’ailleurs le texte commence par : »si tu veux avoir un jour… »

Suis tu l’actualité Françafricaine ?

Françafricaine ?!!C’est effectivement le terme. J’ai bien évidemment suivi ce qui s’est passé en 2014 au Burkina …Je vois la situation au Mali.J’observe un peu ce qui se passe en ce moment en Côte d’ivoire avec le changement de constitution et le remplacement de ministres sur des bases purements ethniques ou religieuses…J’ai bien évidemment suivi ce qui se passait au Burkina ou encore au Mali…J’ai suivi de loin la farce démocratique des élections au Gabon….Celles de la Gambie en ce moments sont également risibles si on oublie le malheur et la souffrance infligée aux population pour le seul intérêt de quelques nantis assoiffés de pouvoir.

Quel est ton rapport avec l’Afrique? 

Pour être honnête j’y suis très peu allé. Le morceau « Sankara » m’a d’ailleurs ouvert pas mal de contacts et de portes sur le continent notamment grâce à Claudy Siar et aux passages du titres sur RFI international.J’échange assez fréquemment sur mes réseaux sociaux avec des personnes au Bénin, au Togo ou encore au Sénégal. J’éprouve une certaine attirance pour beaucoup de pays et pas seulement d’Afrique de l’Ouest. J’ai très envie d’aller visiter l’Afrique du sud , le Zimbabwe et encore d’autre pays sur ma liste.

Discographie :

 

 

unnamed

19h07

par JP Manova

Sorti le 07-04-2015

EPs

Résultat de recherche d'images pour "it's everything right jp manova image"

Is Everything Right ?? – Longueur D’Onde

par JP Manova
Sorti le 23-01-2015

Singles

 

2016, nouvelle page - Single, C.Sen                                        nouvelle page Single
par Kohndo, C-Sen, Rouda,JP Manova, Speranza, Marie Sane, C-Sen, JP Manova, Spera

Sorti le 05-02-2016


Paroles de la chanson « Sankara »

[Intro : Sample]
« Les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique. Mais ceux qui veulent exploiter l’Afrique, ce sont les mêmes qui exploitent l’Europe. Nous avons un ennemi commun. »

[Couplet 1]
Si tu veux avoir, un jour, dans les mains, une autre donne
Connaître un autre discours que celui qu’on te façonne
Sur ce dont souffre l’Afrique, ta démarche elle-même
Te renverra à la porte de Thomas Sankara
Là, tu la verras s’ouvrir sur une plaine de raison pure
Qui passe l’envie d’en rire, tu peux en être sûr
Une vérité qui éclate au visage sans trucage
Ni mascara, la sincérité d’une voix sans carat
A ceux qui pensent l’Afrique comme un clip de Shakira
Où le blanc mène la danse et les nègres suivent le pas
Dans l’insouciance légère que tu crois, chantant
En ouvrant leurs bras, jeu auquel ne jouait pas Sankara
Tu n’sauras pas depuis quand, ni même comment se mesure
Le nombre de tonnes de litres d’hydrocarbures
Mais c’est pas l’amour qu’a pu lui porter Jacques Foccart
Qui nous lie ; amour qu’a pourtant subi Sankara
Loin de tout le rituel des constats larmoyants
Des jérémiades habituelles, du paternalisme ambiant
Nan, c’est un regard dans les yeux qui provoque l’embarras
D’un Occident pernicieux Sankara
Si tu penses que la misère en Afrique est inhérente au
Fait que le nègre y serait trop fainéant, oh
Apprends comment tes dirigeants régentent le néant
D’un continent, et tu apprends Sankara
Pas du genre de ces p’tits chefs pleins d’apparats
Qui défilent en voiture blindée à la parade
Ni un illuminé, ni un pharaon, un prophète ou un mara’
Un soldat du Burkina : Sankara

[Pont : Sample]
« On nous demande aujourd’hui d’être complices de la recherche d’un équilibre. Équilibre en faveur des tenants du pouvoir financier. Équilibre au détriment de nos masses populaires. Non ! Nous ne pouvons pas être complices. Non ; nous ne pouvons pas accompagner ceux qui sucent le sang de nos peuples et qui vivent de la sueur de nos peuples […] dans leurs démarches assassines. »

[Couplet 2]
La mort de quelques hommes peut avoir une incidence
Sur l’avenir de pays faisant six fois la France
Si le travail entamé pour y voir plus de justice et de droits
Qu’on n’laissera pas finir à Sankara
Quand tu voudras savoir pourquoi viennent tous ces noirs
Tous ces gens quittant leur terre dans l’amer espoir
De s’écorcher les mains pour moins que le SMIC horaire
C’est de ce genre d’honoraire dont ne voulait pas Sankara
Si tu penses qu’être l’Afrique implique de manière fausse
De danser l’coupé/décalé, bouffer du riz en sauce
Je n’parle pas des clowns qui prennent juste l’accent
Et qui s’y croient ; je parle de Thomas Sankara
Le sang se déshydrate, le pétrole se raffine
Si tu te dis, comme Squat, que l’État assassine
Cherche un peu et tu verras, c’est pas un secret d’État
Sans ça, Lumumba l’aurait dit à Sankara
Si tu veux voir autre chose que la mort et ses vestiges
Ces présidents qui s’arrosent pour leur seul prestige
Vampires de leur peuple, commerçant des richesses et du sang
Embarrassés par le cran d’Sankara
S’il faut mentionner un chef d’État africain
Dont il fallait se souvenir, dont on se souvient
Pour n’avoir pas ramper devant l’hexagone
Lui abandonnant les siens pour un trône, ce serait bien Sankara
Si tu veux avoir, un jour, dans les mains, une autre donne
Connaître un autre discours que celui qu’on te façonne
Sur ce dont souffre l’Afrique, ta démarche elle-même
Te renverra à la porte de Thomas Sankara

[Outro : Sample]
« La Bible, le Coran, ne peuvent pas servir de la même manière celui qui exploite le peuple et celui qui est exploité. Il faudra qu’il y ait deux éditions de la Bible et deux éditions du Coran. [Applaudissements] »

Contact :

BMK

Promo / Marina D

aviaud
06 88 76 67 13
[email protected]
Booking / Xavier Aubonnet
04 82 19 00 16
[email protected]

Autre Clip

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

un × quatre =