Présentation de Cheikh Lô

Né en Haute-Volta en 1955, il va s’adonner à la musique dans son pays au sein du Volta Jazz, où reprend des tubes afro. Dans les années 70, comme de nombreux jeunes de sa génération il évolue dans un univers musical balloté entre la soul américaine et la salsa picante. Il est resté à l’écoute d’influence sonore issue de sources diverses et variées.

Il définit sa musique le “njaxas ». Venu du wolof, “ce mot se prononce “njahass » et traduit l’esprit de ce patchwork sonore, taillé sur mesure pour les nostalgiques des big bands à succès du temps des Ambassadeurs, Rochereau et autres Maravillas » selon un article qui est cansacré à son nouvel album »JAMM » qui signifie “la paix”. Il appartient à la confrérie Mouride créée par Baye Fall. Le Njaxas désigne la pathwork de couleurs des habits des adeptes de cette confrérie, qu’a aussi adopté Cheikh Lo.

—-

Cheikh chante Sankara en concert



Le titre Sankara extrait de l’album Jamm

Dans la présentation du titre « Sankara » dans le CD, on peut lire : « De nombreux chefs d’Etat en Afrique abusent de leur pouvoir et semble ne jamais vouloir y renoncer. Mais Thomas Sankara a été un président exemplaire. Il n’a pas gaspillé de l’argent des contribuables. Dès son arrivée au pouvoir, il a remplacé les mercedes par des avec Peugeot 205S (en réalité par des Renault5 NDLR). Il est à comparer à Kwame Nkrumah, Samora Machel ou Patrice Lumumba, voire même Nelson Mandela. Si nous avions d’autres présidents comme ça en Afrique, nous ne serions pas où nous sommes maintenant.
Quand j’étais jeune, de retour au Burkina Faso, mon père était comme un père pour lui et comme pour beaucoup d’autres militaires. Ils arrivaient sur leurs motos, se garaient à l’extérieur de la maison et venaient bavarder sans la cour. Je me souviens de la prédiction de mon père : «Je suis aller prier », a-t-il dit à Sankara, «afin qu’un jour tu deviennes président. » Et quand mon père est venu vivre au Sénégal, en 1982, un jour, à la maison il écoutait la radio et il a dit: «Ca y est il l’ont choisi comme président! ». J’ai demandé « Quel fils? ». «Tu sais, Thomas Sankara », m’a-t-il répondu. «Il était toujours à venir à notre maison au Burkina Faso. Dieu a entendu ma prière ». C’est trop fort.

Les paroles de la chanson

Voici la traduction mot à mot des 2 couplets de la chanson.

Où est-il parti,

Le grand homme a disparu, maman

Où est-il parti,

Thomas Sankara a disparu, papa

Les Burkinabé sont en pleurent, les enfants et les grands ne sont pas en reste

Où est-il parti, Thomas Sankara a disparu!!!

Le CD Jamm

musiciens :

CHEIKH LÔ Lead & harmony vocals Guitars Congas, timbales & shaker
Drums (Conia, Dieuf Dieul, Bourama)

THIERNOSARR Bass Guitars (Bourama, Dieuf Dieul, Seyni)

BAYE MANHANTA DIOP Electric guitar (Warico, Conia)

OMAR SOW Electric guitar (Jamm)

CHEIKH TIDIANE TALL Electric guitar (II N’est Jamais Trop Tard)

PEE WEE ELLIS Ténor saxophone (Conia, Jamm, II N’est Jamais Trop Tard, Sankara, Bourama, Ne Parti Pas)

THIERNO KOITE Saxophone (Seyni, Ne Parti Pas)

WILFRIED ZINZOU Trombone

OMAR PUENTE Violin (Seyni)

TONY ALLEN Drums (II N’est Jamais Trop Tard, Ne Parti Pas)

DAOUDA NDIAYE Drums (Warico)

SEBASTIAN ROCHFORD Drums (Jamm)

THIO MBAYE Sabars

KHADIM MBAYE Sabars

SAMBA NDOKH BMAYE Tama

DAVE PATMAN Guiro (Seyni)

FATOU DIAWARA Backing vocals (Jamm, Conia, Warico)

Le CD est produit par Nick Gold et Cheikh Lo, en registreé à Dakar et à Londres, et mixé à Londres ay studio Livingstone.


Une video hommage à Sankara sur fond de la chanson Sankara de Cheikh Lo


LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

deux × 2 =