KO TESSE (ils ont dit qu’on n’est pas capable), un titre de Paco Koné


Imprimer l'article Réagissez à cet articleUn message, un commentaire ?

Ecouter le morceau Ko Tesse

Cliquez sur la flèche verte pour lancer le morceau

Les paroles (traduction)

Ko TESSE (on, dit qu’on n’est pas capable)

Ko TESSE , Ko TESSE

Tché !

Pourquoi est ce qu’on dit qu’on n’est pas capable l’Afrique

Pourquoi est ce qu’on dit qu’on n’est pas capable l’Afrique

Si les américains ont pu y arriver,

Les africains peuvent

Si les européens ont pu y arriver,

Les africains peuvent

Pensez aux noirs, pensez aux héritiers, à nos enfants

Pensez aux africains, pensez aux héritiers, à nos enfants

Que dieu nous protège

Que dieu nous protège

Ils n’ont rien compris, ils n’ont rien compris

Vous êtes venus chez nous, en Afrique

Vous êtes venus prendre nos biens, nos valeurs

Et nous prendre encore pour des cons

Nous tourner tourner

Nous flipper flipper

Que dieu nous protège

Que dieu nous protège

Que dieu nous protège, tché !

Que dieu nous protège

Ils n’ont rien compris, ils n’ont rien compris

Que dieux nous protège

Ils n’ont rien compris, ils n’ont rien compris

Sankara nous avait dit tout ça

Sankara nous avait prévenus

Pensez aux noirs, pensez aux héritiers, à nos enfants

Pensez aux noirs, pensez aux héritiers, à nos enfants

Que dieux nous protège, tché !

Que dieu nous protège !

Ils n’ont rien compris, ils n’ont rien compris

Sankara nous avait dit tout ça

Il a bien dit que de toute façon c’est autant de notre faute que de la leur

Si, nous, les africains, on ne s’était pas vendu, ils n’auraient pas pu en profiter pour piller.

Il sera toujours dans nos pensées à nous la jeunesse

Sankara a dit que quand un africain achète une arme ce n’est pas pour son ennemi, c’est pour son frère

On espère que ça va changer

Sankara nous avait dit tout ça

Sankara nous avait dit tout ça

Sankara nous avait dit tout ça

Que dieux nous protége

Que dieux nous protége


photo Aurelia Ducarin

Présentation de Paco Koné

Tiémoko Koné, fils de Bakary Koné du Burkina Faso, petit fils de Wamian Koné du Mali, arrière petit fils d’un griot bobo balafoniste percussionniste et conteur, est né à Ouagadougou Burkina Faso, le 25 mai 1973, dans une famille de griots Bobo. Dès ses premiers pas, il commence sa formation de musicien traditionnel suivant son père et ses oncles dans les baptêmes et les mariages. Son père est un ami de Thomas Sankara et Tiémoko Koné et son frère aîné Kalifa intègre la troupe des petits chanteurs dès leur création. Cette troupe l’accompagnera Thomas Sankara dans ses déplacements internationaux. Cuba, Libye, Chine, Corée, Afrique du Sud, Ghana… Sankara suivait personnellement la formation de ces jeunes musiciens. Paco et Kalifa suivront une formation intensive en musique d’orchestre avec les meilleurs professeurs que compte, alors, le Burkina Faso. Paco était le batteur et percussionniste du groupe.

A la mort de Sankara, ils reprennent leurs activités de musicien traditionnel en particulier auprès de la troupe nationale : BONOGO encadrée par leur père Bakary Koné.

Paco koné crée le groupe Surutu Kunu en 1993 dont il est l’arrangeur/chorégraphe, puis son directeur artistique. Il a dirigé toutes les créations de ce groupe, avec la collaboration administrative de Caroline Samandoulougou qui s’occupe de sa carrière encore aujourd’hui. Ils se produisent notamment au FESPACO et au SIAO, salon de l’artisanat de Ouagadougou.

Il tourne en Europe avec ce groupe mais aussi en solo aux USA en accompagnement d’un film sur sa famille African Family Film réalisé par un ethnologue américain.

Il alterne d’abord des séjours en France dans la région de Grenoble où il monte aussi des stages de danse et de percussion et au Burkina.
Depuis 4 ans il s’est définitivement installé en région, parisienne où il mutiplie les rencontres et collaborations musicales.

En 2009, il doit sortir un album du même nom que la chanson Ko Tess en hommage à Thomas Sankara.

Voir l’interview de Paco Koné "J’ai compris la révolution avec Sankara : pour moi, c’était être fier de ce qu’on fait,de ce qu’on est » à l’adresse http://thomassankara.net/spip.php?article732


Photo Caroline Samandoulougou

Sites pour en savoir plus :

http://www.myspace.com/pacokone

http://mymondomix.com/pacokone

http://www.glazart.com/tag/paco-kone/

contacts :

CONTACT MANAGEMENT :

DJELIA K Caroline Samandoulougou

M D A 20ème BOITE N° 43 1-3 rue Frédérick Lemaître 75020 Paris

01 78 01 38 95 06 82 13 89 05

djeliakasso@gmail.com

CONTACT BOOKING

Charles Thiebaut 06 25 10 89 91



 



Réagissez à cet article Réagissez

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1966 /2792006

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site CREATIONS ARTISTIQUES  Suivre la vie du site Musique   ?

161 visiteurs en ce moment

visiteurs_connectes