Accueil > Français > ACTUALITES > Presse > Presse

Presse

Articles de cette rubrique


Récit - Burkina Faso : Thomas Sankara, 16 h 30, le 15 octobre 1987 (Presse)

Publié le 15 décembre 2014 sur http://www.jeuneafrique.com/ Par Rémi Carayol Des acteurs du drame de la mise à mort de Thomas Sankara et de ses camarades, seul le commanditaire du meurtre demeure inconnu. Mais tous les regards se tournent vers l’ancien frère d’armes, Blaise (...)


Affaire Norbert Zongo : « {Eléments nouveaux ou pas, il faut rouvrir le dossier} » (Joséphine Ouédraogo, ministre de la Justice (Presse)

Publié le 22 Déc 2014 sur le site de l’Observateur http://lobservateur.bf Après avoir occupé le maroquin de la Condition féminine sous la révolution, voilà Joséphine Ouédraogo qui revient au premier plan à l’occasion de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a (...)


Affaire Norbert Zongo : « {Eléments nouveaux ou pas, il faut rouvrir le dossier} » (Joséphine Ouédraogo, ministre de la Justice (Presse)

Publié le 22 Déc 2014 sur le site de l’Observateur http://lobservateur.bf Après avoir occupé le maroquin de la Condition féminine sous la révolution, voilà Joséphine Ouédraogo qui revient au premier plan à l’occasion de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a (...)


Thomas Sankara, l’âme de fond de la révolution au Burkina Faso (Presse)

Par MALAGARDIS Envoyée spéciale à Ouagadougou Publié le14 novembre 2014 dans Liberation (Mis à jour : 16 novembre 2014) Le « Che Guevara africain », assassiné en 1987 et remplacé par Blaise Compaoré, est devenu l’une des figures emblématiques du « Balai citoyen ». Un mouvement de la (...)


Le 4 août 1984, Thomas SANKARA, en rupture avec le passé colonial, proclamait la "Révolution Démocratique et Populaire" (Presse)

Sommaire Biographie de Thomas Sankara : OUAGADOUGOU (SIWEL) — Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l’ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le "Pays des hommes intègres". Un changement de nom officiel et très symbolique, destiné à rompre avec le passé colonial (...)


Les enfants de Sankara sont là... (Presse)

Par Cheriff Sy Publié dans le N°81 du 24 11 2014 de Bendré En octobre 2009, l’information capitale de la commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara et de ses 12 compagnons, aura été sans conteste, la requête introduite par la Campagne Internationale (...)


Affaire Sankara : le Burkina Faso prêt à exhumer son passé ? (Presse)

Texte par Mehdi CHEBIL publié sur http://www.france24.com Dernière modification : 22/11/2014 L’annonce par le président intérimaire burkinabè de l’identification prochaine des restes présumés de Thomas Sankara, leader charismatique assassiné en 1987, a relancé les demandes pour (...)


Mariam Sankara « Le peuple burkinabè est enfin libéré d’un despote », interview (Presse)

Sommaire Quelles leçons en avez-vous principalement tirées ? Qu’avez-vous du fond du coeur envie de dire pour terminer cet entretien ? Interview publié dans le Courrier Confidentiel N°70 du 10 novembre 2014 La plainte contre X pour assassinat de Thomas Sankara est-elle définitivement (...)


Question au président Compaoré : Mais qui a assassiné Sankara ? (Presse)

Sommaire Blaise Compaoré : « Thomas est enterré au cimetière de Dagnoën, à Ouaga » Compaoré, Sankara et la Justice Thomas, tu es là ?


Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso (Presse)

Par Benjamin Roger Publié le 25/07/2014 sur le site de Jeune Afrique Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l’ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le "Pays des hommes intègres". Un changement de nom officiel et très symbolique, destiné à rompre avec le passé (...)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3321847