Francis Mizio, Serge Bloch et Anne Blanchard

octobre 2009, 129 pages, Gallimard Jeunesse

# ISBN-10: 2070616762   # ISBN-13: 978-2070616763

Contact Edition : Gallimard Jeunesse 5 rue Sébastien Bottin 75 007 Paris

http://www.gallimard-jeunesse.fr

Présentation de l’éditeur

Une galerie de 25 portraits humoristiques ou décapants…

Pour découvrir l’enfance et la jeunesse…

Des grands noms qui ont révolutionné le monde ou tenté de le faire !

Sursaut vital, modestes zigzags ou grand saut : comment ont-ils quitté les sentiers battus pour s’inscrire dans l’Histoire ?

Passion de la liberté…

(« Prince, ce que vous êtes, vous l’êtes par le hasard de la naissance, des princes, il y en et il y en aura encore des milliers ; il n’y aura qu’un BEETHOVEN ! »)

Sentiment d’urgence ou révolte pensée… (« Un peu de passion, et des doctrines plus tard ! » BLANQUI)

Légères contradictions, lourdes erreurs… (« Si j’avais tout à recommencer, j’essaierais d’éviter telle ou telle erreur, mais le cours général de ma vie resterait inchangé. » TROTSKY)

Goût de la provocation et recherche de la vérité…

(« Ce sont les regardeurs qui font les tableaux. » DUCHAMP) ont été leur moteur.

Le monde pourrait-il avancer autrement ?

Le monde ne les a pas satisfaits…

Esclaves, soldats, êtres humains, ils ont dit « non » aux oppresseurs et censeurs.

Penseurs ou écrivains, ils ont lutté contre les inégalités et les injustices.

Scientifi ques ou artistes, ils ont questionné les principes, repoussé les limites.

A travers leurs expériences, se dessine une petite initiation à l’histoire des idées… et du changement.

Ce sont les foules d’anonymes qui font l’histoire, mais le temps retient quelques moments forts, une poignée de dates, une collection de noms.

En voici quelques-uns racontés avec le sourire, depuis leur enfance déjà haute en couleurs, choyée ou malheureuse, misérable ou dorée.

Leurs destinées sont toutes stupéfiantes, car ils ont donné leur vie à un idéal.

A découvrir les années d’initiation au monde de ces jeunes opiniâtres, à prendre connaissance des multiples anecdotes (glanées dans les récits autobiographiques, correspondances et ouvrages historiques) qui jalonnent leur parcours, on se prend à rêver aux rebelles de demain…

Les auteurs

Romancier, scénariste, auteur de théâtre, ex-chroniqueur pour Libération, le Nouvel-Obs, etc., Francis Mizio (voir le site à l’adresse http://www.francismizio.net/) aime tous les genres avec un faible pour le polar et l’humour.

Anne Blanchard est éditrice ou auteur de documentaires jeunesse. Elle a imaginé et dirigé L’Encyclopédie des cancres, et pris en charge la rédaction des textes documentaires de ce titre.

L’ouvrage est illustré par des documents patrimoniaux (tableaux, photos célèbres, gravures…) détournés par les illustrations colorées et impertinentes de Serge Bloch (voir le site à l’adresse http://www.sergebloch.net/  (directeur de création chez Bayard, créateur de Max et Lili ou Samsam).

Table des matières

Voici la liste des rebelles dont il est question dans le livre

Akhenaton, Spartacus, François D’assise, François Villon, Galilée, Newton, Toussaint Louverture, Beethoven, Bolivar, Ned Lud, Blanqui, George Sand, Abd el-Kad er, Louise Michel, Sitting Bull, Arthur Rimbaud, Sigmund Freud, Marie Curie, Gandhi, Rosa Luxemburg, Trotsky, Duchamp, Che Guevara, Luther King, Sankara

Notre avis

Ne gâchons pas notre plaisir de voir figurer Sankara parmi les grands rebelles de l’histoire et qui plus est, le seul de l’Afrique sub-saharienne. C’est bien qu’après les années de plomb qui ont suivi son assassinat, il figure enfin en bonne place parmi les plus illustres rebelles de l’histoire humaine.

On notera de prime abord la qualité des illustrations de l’ouvrage qui en fait aussi un véritable livre artistique que l’on prend plaisir à feuilleter à la découverte de ses pages colorées.

Bien sur le style employé peut parfois dérouter un adulte, on tente d’accrocher les adolescents à qui ce livre s’adresse. Difficile de présenter ces illustres rebelles en si peu de place. mais la gageure de le présenter  en un texte si court parait atteinte.  Une règle sans appel probablement fixé pour des raisons commerciales. Pourtant le résultat est plus qu’honorable. L’essentiel de ce que représente Sankara y est, que ce soit la dignité du peuple burkinabé retrouvée, le danger qu’il représentait pour les pays voisins et la France ce qui a entrainé son assassinat ou la tragédie d’une amitié trahie. Reste à espérer que les adolescents auront envie d’en savoir plus. Mais l’histoire est une discipline bien plus complexe.

Nous avons cotoyé les auteurs. Contacté, nous nous sommes d’abord quelque peu énervés de voir qu’un tel éditeur comme Gallimard ne pouvait acheter des livres pour permettre aux auteurs de travailler dans les meilleures conditions. Mais nous leur sommes grès d’avoir finalement, malgré tout, d’avoir recherché des compléments d’information et d’avoir voulu faire vérifier la justesse des information.

B. J.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 + 18 =