Présentation du film Synopsis

Burkina Faso, 1985. Manu, un garçon de huit ans, n’a pas d’amis. Il colle sans arrêt aux basques de son grand frère Albert et de ses deux copains, Kaboré et Ibou. Quand Albert se fait marabouter pour devenir invincible, Manu réalise qu’il existe dans la vraie vie des pouvoirs qui peuvent rivaliser avec ceux des supers héros dont il lit les aventures en bandes dessinées chaque semaine.

Fiche technique

Un film de Cédric Ido
Produit par Bizibi Productions
Genre(s) : Fiction – Durée : 30 min
Année de production : 2013
Producteur délégué : Jérôme Bleitrach
Assistant à la réalisation : Issa Traoré de Brahima
Scénariste : Cédric Ido
Directeur de la photo : Valentin Vignet
Ingénieur du son : Lassina Siribie
Effets spéciaux : studio Kiwidi www.kidiwi-paris.com
Assistantes opérateur : Pauline Terran, Lucie Zappa
Directeur de production : Alexandre Ogou
Monteur : Samuel Danési
Scripte : Alphonse Kodini Sanou
Décorateur : Papa Mahamoudou Kouyaté
Auteurs de la musique : Nicolas Tescari, David Chalmin
Costumes : Martine Somé


La bande annonce



Contact

– Bizibi 119 rue du faubourg Saint Antoine 75011 Paris
– Téléphone 00 33 1 43 47 15 06
– email : [email protected]

Présentation de Cedric Ido

Cedric Ido est un réalisateur burkinabè né en 1980 à Stains dans la banlieue parisienne. En 1983, la famille vient s’installer au Burkina Faso, peu de temps avant que Thomas Sankara ne prenne le pouvoir avec ses amis, pour une révolution qui va bouleverser ce pays. Il restera 5 ans au cœur de cette révolution dans laquelle il va grandir, entre ses rêves d’enfant et cette révolution durant laquelle tout parait possible.

De retour à Stains, il s’ennuie un peu dans le monde scolaire et il se passionne d’abord pour la bande dessinée. Au collège il monte plusieurs pièces et continue au lycée, à Aubervilliers, encadré par un acteur confirmé Fabrice Melquiot. Lors d’une représentation au théâtre de la ville, il est remarqué par une directrice de casting qui le présente à un agent. Il jouera plusieurs rôles, s’inscrit à l’université Paris 8 Saint Denis, en anglais mais s’incruste dans les cours de cinéma, suit des cours aux conservatoires du 1er et du 11ème arrondissement. Il passe deux ans à New York où il va poursuivre sa formation artistique au Purchase College.

Cedric se revendique banlieusard, «Je peux même dire que je suis d’abord banlieusard avant d’être français ou burkinabè», confie-t-il à un journaliste de Jeune Afrique. De retour à Stains, les projets se suivent les uns aux autres, à un rythme rapide, parallèlement à la carrière d’acteur de Jacky Ido son frère, elle aussi bien partie.

Son premier court métrage est sélectionné dans différents festivals et recevra un prix au FESPACO, le festival panafricain du cinéma de Ouagadougou. ll est remarqué et sélectionné par une productrice américaine pour écrire une deuxième fiction. Ce sera Twaaga.

A propos de Sankara, il reconnait ne pas trop connaitre son histoire mais affiche une forte motivation pour se plonger plus en profondeur dans sa vie et son action. Au même journaliste il confie : «Je connaissais Sankara, mais je ne savais pas ce que c’était la révolution. Je voulais raconter la grande Histoire dans la petite. Le discours de Sankara était universel, basé sur les droits de l’homme, contre l’hégémonie occidentale. Il voulait que le peuple se libère. J’ai un profond respect pour cet homme».

Cet article a beaucoup puisé dans celui de Nadir Dendoune voir http://www.jeuneafrique.com

Filmographie

– Twaaga Court-métrage 2013 Réalisateur, Scénariste
– Les Meutes Court-métrage 2012 Acteur
– Barber Chop Court-métrage 2011 Acteur
– Hasaki Ya Suda Court-métrage 2011 Acteur, Réalisateur, Scénariste
– L’Essentiel féminin Court-métrage 2011 Acteur
– Dahomey Court-métrage 2009 Acteur
– Un «Stains» de musique épisode de la série France O Folies réaliateur
– RECH JF pour court-métrage rémunéré Court-métrage 2009 Acteur.
– Dead Buddy Court-métrage 2008 Acteur, Réalisateur, Scénariste, Coproducteur, Directeur de production
– Les Enfants du pays Long-métrage 2005 Acteur

Nos commentaires

Dès le début on est fasciné et totalement absorbé par les premières images d’une beauté rare. Et l’on se prend assez vite à cette histoire que nous n’allons bien sur pas raconter.
Car il s’agit d’une histoire qui se passe durant la révolution. Cette révolution est là, souvent présente, notamment par des extraits de discours de Thomas Sankara. Mais pas seulement. Un moment un dialogue dans un couple entre l’homme qui fustige l’obligation de porter le Faso Dan Fani alors que sa femme rigole et défend “son” président.
Autre qualité et non des moindres, la direction des acteurs. Les scènes sont d’une grande vérité, et le français parlé dans le film, parait d’une grande authenticité pour ceux qui ont séjourné au Burkina et connaissent ce français burkinabè en plein évolution, non seulement de certains mots mais aussi aux intonations toutes différentes. Je pense à la façon de s’exprimer du petit enfant, le personnage central, comme les expressions de sa maman quand elle le gronde.
La dramaturgie enfin de cette histoire bâtie autour d’un rêve enfantin. Elle monte petit à petit jusqu’au dénouement final. Nous n’en dirons pas plus. En espérant que ce film pourra être vu par le plus grand. Il ne fait que 30mn et les occasions de voir de tels films sont rares, mais nous ne manquerons pas de prévenir les habitués du site via l’agenda.
Pour couronner le tout, ce film se positionne clairement comme un hommage au Président Thomas Sankara.
Cedric Ido sait non seulement filmé et nous offrir de belles images mais aussi parfaitement raconter une histoire. Nous le croyons promis à une grande carrière. Nous l’avons rencontré dans un restaurant à Paris. Du haut de ses 33ans, il nous a apparu d’une grande tranquillité, d’une grande assurance. Et bien sur plein de projet en tête. Nous ne doutons pas de sa réussite.
Surtout qu’ils nous donnent souvent l’occasion de nous raconter de si belles histoires, servies par de si belles images !

Bruno Jaffré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

un × trois =