La politique de Sankara



  • S’affranchir de la tutelle de la France : « comment sortir d’une misère asservissante ».
  • Lutter contre la corruption des dirigeants.

Il devient (et reste) un véritable héros auprès de la population et surtout des jeunes.A l’arrivée au pouvoir de ce Président des pauvres, le pays connaît de nombreux changements :



  • Le changement de nom du pays, La Haute-Volta devient Burkina Faso (Pays des hommes intègres).
  • Une diminution du train de vie des dirigeants : Sankara roule en Renault 5.
  • Thomas Sankara mise sur l’éducation et la santé (espérance de vie alors de 40 ans),.
  • la population est enthousiaste et elle s’accommode des efforts demandés (sauf pour la diminution du nombre des fonctionnaires).
  • Il encourage la consommation des produits locaux.
  • La lutte contre la corruption par des procès retransmis à la radio. Aucune peine de mort n’est demandée.
  • La campagne massive de vaccination des Burkinabé qui fera chuter le taux de mortalité infantile alors le plus haut d’Afrique.
  • La construction considérable d’écoles et d’hôpitaux,
  • Campagne de reboisement : plantation de millions d’arbres pour faire reculer le Sahel.
  • Une grande réforme agraire de redistribution des terres aux paysans, augmentation des prix et suppression des impôts agricoles.
  • De grandes mesures de libération de la femme (interdiction de l’excision, réglementation de la polygamie, participation à la vie politique, etc.).
  • Mettre en place des aides au logement (baisse des loyers, grandes constructions de logement pour tous).
  • et tant d’autres…