Présentation de Aboulaye Traoré

Enfant du Burkina Faso, «le pays des hommes intègres», comme beaucoup d’enfant de son âge, Abdoulaye Traoré est marqué par la révolution dirigé par Thomas Sankara de 1983 à 1987. Il nous a confié avoir été « découragé » par la mort de Sankara. Il quitte son pays pour la Cote d’Ivoire des 1990 accumulant expérience et collaborations avec de nombreux artistes : Sieka Barou et Victor Déme, Adama Drame, Les Go De Kotéba. Il se retrouve bientôt en Europe où de nouveau les rencontres sont nombreuses.

Ses talents de guitariste, « son jeu puissant et clair, son phrasé virtuose et son sens de l’improvisation, de la scène au studio » en fat un artiste apprécié et recherché.

En 2009 à Paris, il rencontre Mohamed Diaby, un jeune chanteur fils de Coumba Kouyate, une fameuse griotte de Côte d’Ivoire. C’est de cette rencontre donc naitra l’album Debademba, entièrement composé et arrangé par Abdoulaye Traoré.

Abdoulaye Traoré accompagne aussi régulièrement Carlos Ouedraogo dans son spectacle « Thomas Sankara La lutte en marche » voir à l’adresse

Le titre Thomas Sankara extrait de l’album Debademba d’Aboulaye Traoré et Mohamed Diabu

« Thomas Sankara » est un morceau instrumental où Abdoulaye Traoré semble rendre hommage non seulement au président mais aussi au guitariste. Il montre en tout cas tout son art s’inspirant de genre divers, rock, Salsa, musique mandingue, blues.. à l’image de l’ensemble du disque. Mais ce qui domine c’est l’expression de tendresse envers ce leader source d’espoir et de dignité disparu trop jeune


Ecouter le titre Thomas Sankara joué par Abdoulaye Traoré extrait de l’album Debademba


Quelques paroles extraites de discours évoquent Thomas Sankara…

Voici celles qu’il a choisies
– « Alors, chers frères, avec le soutien de tous, nous pourrons faire la paix chez nous. Nous pourrons également utiliser ses immenses potentialité pour développer l’Afrique parce que notre sol et notre sous-sol sont riches. Nous avons suffisamment de quoi faire et nous avons un marché immense, très vaste du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Nous avons suffisamment de capacité intellectuelle pour créer ou tout au moins prendre la technologie et la science partout où nous pouvons les trouver. »
– « La Bible, le Coran, ne peuvent pas servir de la même manière celui qui exploite le peuple et celui qui est exploité. Il faudra qu’il y ait deux éditions de la Bible et deux éditions du Coran. »
– « Je voudrais simplement dire que nous devons accepter de vivre africain. C’est la seule façon de vivre libre et de vivre digne. Je vous remercie, Monsieur le président. La patrie ou la mort, nous vaincrons ! »

Tous ces extraits sont issus du discours prononcé par Thomas Sankara sur la dette à Addis Abéba le 29 juillet 1987 au cours d’une assemblée générale de l’OUA (organisation de l’unité africaine)

Le CD Debademba

les musiciens
– Abdoulaye Traore (Guitare)
– Mohamed Diaby (Voix)
– Franck Marie-magdeleine (Basse)
– Arnaud Fournier (Claviers)
– Pablo Mundele (Batterie)
– Fatoumata Diawar Vocals sur Tribu-Sissoko et Miridjou + chœurs
– Awa Vocals sur Africa Blues
– Aida Kahn chœurs
– Camille Hablar violoncelle
– Naissam Jalal Flute traversirèe
– Madou Koné percussion
– Aboubakar Ngoni sur Loundotemena


Une video d’extraits de concert en live de Debademba.



Contact :

http://www.myspace.com

Production : [email protected]

Mail d’Abdoulaye Traore : debademba.traore_abdoulaye (at) yahoo.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 + 7 =